LA METHODE AU REGARD DE LA SCIENCE



Après plus de 30 ans de pratique et 21 records du monde (demi marathon pieds nus et en short dans le cercle polaire, nager sous la glace en apnée sur une distance de 66 m en 6min20sec, immersion dans la glace pendant 112 min, l’ascension de l’Everest en short …) Wim Hof s’est enfin fait repérer par la communauté scientifique. Il prétendait pouvoir influencer volontairement son système nerveux autonome et son système immunitaire et affirmait : « ce que je suis capable de faire, tout le monde peut l’apprendre ».


Ces 5 dernières années de nombreuses expériences cliniques ont été réalisées pour en comprendre le fonctionnement de sa méthode.

Les premiers résultats sont en train de changer notre vision de la physiologie et de valider scientifiquement le lien entre le corps et l’esprit.


Wim ainsi que des pratiquants de la méthode se sont fait tester et analyser par des médecins et des biologistes :

  • Ils se sont fait injecter une endotoxine qui provoque les symptômes de la grippe (maux de têtes, nausées, frissons, douleurs de dos et douleurs musculaires) et ne sont pas tombé malades en dehors de légers symptômes quelques minutes pendant l’expérience

  • Leur cerveau, leur corps et leur sang ont été observé pendant la respiration, l’exposition au froid et la méditation.

  • Il a fait escalader le Kilimandjaro en 48H à 26 novices non athlètes de 29 à 65 ans sans qu’aucun n’ait le mal des montagnes



Les résultats montrent que la WHM permettrait de 

  • Contrôler la réponse de l’organisme à un stresseur

  • Influencer le système nerveux autonome

  • Augmenter l’activité métabolique pour produire de la chaleur

  • Libérer des substances antalgiques et euphorisantes

  • Atténuer l’inflammation

  • Moduler le système immunitaire

  • Modifier le pH

  • Améliorer la concentration

  • Réduire ou modifier la perception

  • Diminuer la masse graisseuse





Voici quelques explications pour aller plus loin :


Le système nerveux autonome, le système immunitaire et l’inflammation


Le système nerveux autonome est responsable des fonctions non soumises au contrôle volontaire (le cœur, les poumons, le système digestif, les vaisseaux sanguins …)

Pour faire simple,  il est divisé en 2 parties que sont le système orthosympathique (celui de l’action et de la dépense énergétique) et le système parasympathique (celui du repos et de la récupération des ressources).

Et comme son nom l’indique il est censé être en dehors de portée de notre contrôle !


Les expériences ont montré que la méthode entraine 

  • une activation du système orthosympathique

  • une forte sécrétion d’hormones que sont l’Adrénaline, la Noradrénaline et le Cortisol.

  • Une diminution de cellules PRO INFLAMMATOIRES du système immunitaire

    • Facteur de nécrose tumorale (TNF alpha)

    • Interleukines 6 et 8

  • Une augmentation de cellules ANTI INFLAMMATOIRES du système immunitaire

    • Interleukines 10

  • Une augmentation des globules blancs, importants dans la protection des infections, jusqu’à 5 jours après !

  • Une diminution du Facteur de transcription (protéine qui modifie le fonctionnement des cellules et l’expression des gènes) NF kappa Beta qui joue un rôle important dans l’inflammation, les pathologies auto-immunes et le stress oxydatif.

  • Une transformation de la graisse blanche (mauvaise graisse) en graisse brune (brule des calories pour produire de la chaleur et diminue le taux de glucose dans le sang) ce qui diminue le tissu adipeux.



Le cerveau 

Différentes parties de notre cerveau vont être sollicitées :

L’insula, qui a pour fonction la conscience intéroceptive, c’est-à-dire la perception de certains événements internes, le contrôle des émotions et la conscience du Soi.

La Matière Grise Périaqueducale (PAG), qui joue un rôle dans la perception et la modulation de la douleur.

 Le stress qu’engendre le froid va l’activer et libérer des opioïdes et des cannabinoïdes naturels qui ont des propriétés antalgiques et de sensation de bien-être.


Lors de la méditation,

  • la vascularisation du Cortex Préfrontal va être augmentée. Il joue un rôle important dans les émotions positives et les troubles de l’humeur. On retrouve une baisse de son activité dans les dépressions.


  • la vascularisation du Cortex Pariétal diminue.

Il joue un rôle dans notre perception de l’espace/temps et de l’ego. .

Son inhibition entraine donc une meilleure perception de l’instant présent et moins de peur et d’angoisses.

 

01 39 27 92 38 - 06 86 00 73 72

©2019 by Cabinet d'Ostéopathie Matthieu LARIDON. Proudly created with Wix.com

23 Rue des Framboisiers, 78510 Triel-sur-Seine, France

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now